Du 3 au 5 décembre 2021 se tient la 9ème édition du Festival du Court Métrage Combat, à Josselin dans le Morbihan. Au programme notamment, deux courts métrages accompagnés par Bretagne Cinéma : « Nous n’irons plus en haut » de Simon Helloco et « La Nourrice » d’Arnold de Parscau.

Organisé par l’association Breizh Combat, le Festival Combat propose une programmation riche sur trois jours :

  • des « combats » mettant pour chacun en regard 2 à 5 courts métrages dont les thématiques se recoupent (combat de dos ado, combat au féminin, combat sans issue ?, mini combat, combat éducation, combat singulier, combat amoureux) tout au long du week-end (1h10 à 1h20 par « combat ») ;
  • une soirée « Du court au long » (projections du long métrage « Les Magnétiques » du réalisateur Vincent Maël Cardona et de son court métrage « Coucou les nuages ») le vendredi 3 décembre ;
  • une soirée Fest-Noz le samedi 4 décembre à 20h30 (salle de l’écusson)

Les séances auront lieu au cinéma Le Beaumanoir.

Parmi les courts métrages sélectionnés figurent notamment « Nous n’irons plus en haut » de Simon Helloco et « La Nourrice » d’Arnold de Parscau, deux films accompagnés par Bretagne Cinéma.

Nous n’irons plus en haut

Crédit photo : « Nous n’irons plus en haut » ©Mood Films Production

Le dimanche 5 décembre à 11h sera projeté le « mini-combat » (1h14), pour les enfants à partir de 11 ans, avec notamment « Nous n’irons plus en haut » de Simon Helloco. Il s’agit du premier court-métrage (23 min) du jeune réalisateur breton, originaire des Côtes d’Armor. Le film est produit par Benjamin Bonnet pour Mood Films. Il avait été tourné fin août 2020 en Bretagne, dans les Côtes d’Armor.

Synopsis : L’été se termine, c’est l’heure de l’ensilage dans une paisible campagne bretonne. Alors que des agriculteurs récoltent le maïs, deux frères de huit et douze ans sont seuls dans leur grande maison. Livrés à eux-mêmes, ils sont maîtres de ce vaste royaume et s’autorisent toutes les libertés. Ils s’interdisent seulement de monter à l’étage de la maison.

Avec Noé Vallée, Swann Vallée, Catherine Carro, Gilles Hervé, Fabienne Rocaboy, Sébastien Langlo, Thomas Voltzenlogel

Des technien.ne.s, des comédien.ne.s et des prestataires breton.ne.s ont participé au tournage.

Soutenu par Bretagne Cinéma, le film a reçu l’aide financière de la Région Bretagne (en partenariat avec le CNC) et l’accompagnement personnalisé de l’Accueil des tournages.

Simon Helloco est un réalisateur et photographe français né dans le Centre-Bretagne en 1992. Il arrive à Paris en 2014 et réalise en 2016 son premier court-métrage Des Gens Géniaux. Puis il réalise en 2017 son deuxième court-métrage autoproduit Quand la ville dort avec la participation de Valérie Donzelli en voix off. Il a été co-responsable de MyFrenchFilmFestival et monteur au sein d’UniFrance pendant 4 ans pour qui il a réalisé les bandes annonce des festivals de films français à l’étranger. Passionné de photographie, et autodidacte, Simon réalise de nombreux portraits de rue à l’argentique et expose quelques-uns de ses travaux aux Grands Voisins. Il est aujourd’hui monteur indépendant et travaille ponctuellement pour l’ACID, Emmaüs France, la Cinetek, UniFrance ou encore la Cinémathèque. (Mood Films)

Trailer

La Nourrice

Crédit photo : « La Nourrice » ©Fleurs d’Argent Productions

Au sein de la sélection « Combat au féminin » (1h19), projetée le samedi 4 décembre à 17h, on retrouve « La Nourrice », un court métrage (16 min) réalisé par Arnold de Parscau et produit par Fleurs d’Argent Productions.

Synopsis : En 1900, Marie vend sur le marché d’un petit village breton des crêpes au lait maternel. La recette fait fureur et tous les villageois deviennent accros. Un jour, Marie n’a plus de lait. Mais les paysans en réclament encore. Ils vont lui faire vivre un calvaire pour continuer à consommer cette précieuse ressource qu’ils jugent inépuisable.

Avec Marie-Reine Poyteau, Agathe de Parscau, Boris Gillot, Nicolas de Lavergne, Jean-Claude Bohbote, Claire Corlier, Dominique Macaire, Joseph Hernandez, Daniel, Charlotte Launay, Amélia Launay.

Le tournage a eu lieu en Bretagne, à l’Écomusée de Saint-Dégan à Brec’h et sur la place de la Congrégation à Josselin (Morbihan) ainsi que sur la Plage de la Varde à Saint-Malo, en novembre 2020. Des technien.ne.s, comédien.ne.s, figurant.e.s et prestataires breton.ne.s ont participé au tournage

Soutenu par Bretagne Cinéma, le film a reçu l’accompagnement personnalisé de l’Accueil des tournages.

Arnold de Parscau est un réalisateur français de 32 ans, remarqué en 2011 pour son clip de la chanson « Good Day Today », composée par David Lynch. Il a réalisé son premier long-métrage « Ablations » à l’âge de 24 ans, sorti en salles en 2014. Après plusieurs court-métrages, clips et publicités, son second long-métrage, « Une Barque sur l’Océan », est sorti au cinéma le 26 août 2020. Arnold travaille pour la chaîne Canal + en tant que réalisateur depuis 2012 et prépare actuellement son troisième long-métrage. (dossier de presse)

Bande-annonce

La Nourrice – teaser – (court-métrage – 2021)

Toutes les infos sur le site du festival

Partager :

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

2 films accompagnés par Bretagne Cinéma au festival morbihannais Combat – Bretagne Cinéma
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *