Le cinéma Le Club accueille la 15e édition du festival Dolce Cinema du 12 au 20 novembre 2021. Organisées par l’association grenobloise Dolce Cinema, les Rencontres du Cinéma Italien promettent neuf jours d’évasion au travers d’une programmation d’oeuvres récentes ou inédites, cultes ou peu connues. Une invitation au voyage.

C’est le film A Chiara de Jonas Carpignano qui ouvrira le Festival Dolce Cinema, ven­dredi 12 novembre à 20 h 15. Les spec­ta­teurs sui­vront alors l’enquête déses­pé­rée de Chiara, 16 ans, pour retrou­ver son père parti sans lais­ser de traces. Et pour clô­tu­rer l’é­vé­ne­ment, samedi 20 novembre à 20h15, Le film Ariaferma de Leonardo Di Costanzo, qui suit l’at­tente de trans­fert de prisonniers.

Quatre films en compétition

Côté com­pé­ti­tion, trois prix seront décer­nés au cours de la soi­rée du Palmarès le samedi 20 novembre : le Prix du Jury, le Prix du Public et le Prix Jury Jeunes. Quatre films sont en liste. Predatori de Pietro Castellitto suit l’his­toire de deux familles romaines que tout oppose, mais dont les che­mins finissent par se croi­ser. Un film à retrou­ver le lundi 15 novembre à 18h30.

Les spec­ta­teurs pour­ront éga­le­ment décou­vrir la bataille achar­née d’Anita, 17 ans pour sau­ver son père gra­ve­ment malade dans L’Agnello de Mario Piredda le mardi 16 novembre à 18 h 30. Mais aussi le deve­nir de Jamila de ses 9 ans à ses 14 ans dans Californie de Alessandro Cassigoli et Casey Kauffman le jeudi 18 novembre à 18 h 30.

Enfin, Re Granchio / La Légende du Roi Crabe de Alessio Rigo de Rhigi et Matteo Zoppis plon­gera le public dans la Tuscie du XIXe siècle où Luciano, fervent oppo­sant au Prince est condamné à l’exil dans la loin­taine Terre de Feu au sud de l’Argentine.

Une programmation diversifiée

Le volet Panorama est l’occasion de décou­vrir le des­tin croisé de plu­sieurs familles vivant au sein du même immeuble dans Tre Piani de Nanni Moretti. Mais aussi la quête de sens d’un jour­na­liste désa­busé pris au piège de la société mon­daine de Rome dans La Grande Bellezza de Paolo Sorrentino ou encore l’histoire de trois retrai­tés rêvant d’ailleurs dans Lontano, Lontano de Gianni Di Gregorio. Enfin, des sujets forts comme le tra­fic d’enfants et le quo­ti­dien car­cé­ral sont abor­dés dans Sole de Carlo Sironi et Cesar doit mou­rir des frères Taviani.

Cette année, le fes­ti­val consacre éga­le­ment une rétros­pec­tive à Gianfranco Rosi. Trois de ses docu­men­taires feront l’objet d’une dif­fu­sion : la décou­verte du Grand Contournement de Rome dans Sacro Gra , la crise migra­toire en Europe dans Fuocoammare et la situa­tion au Moyen-Orient dans Notturno pro­je­tés le mer­credi 17 et le jeudi 18 novembre.

Une attention particulière portée aux enfants

Lors de la jour­née consa­crée à la jeune géné­ra­tion, samedi 13 novembre, les enfants pour­ront décou­vrir le film d’animation La Freccia Azzurra de Enzo d’Alò à 16 heures et voir des jouets s’a­ni­mer. Mais aussi le docu­men­taire Futura de Pietro Marcello, Francesco Munzi et Alice Rohrwacher, dres­sant le por­trait des jeunes du pays à 20 h 15.

Le fes­ti­val jouera les pro­lon­ga­tions dès le 20 novembre pour une semaine dédiée aux sco­laires. Les éco­liers, col­lé­giens et lycéens de l’agglomération pour­ront ainsi assis­ter à la pro­jec­tion d’un film choisi parmi quatre films des édi­tions 2020 et 2021 du festival.

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Grenoble : le Festival Dolce Cinema revient au Club du 12 au 20 novembre 2021 – Place Gre’net
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *