l’essentiel Coup d’envoi dimanche de ce festival  qui aligne  une  programmation exceptionnelle,  faite de films en avant-première, dont la plupart ont été sélectionnés dans des  grands festivals:  Cannes, Berlin,  Venise…

C’est parti pour 9e édition du festival du film de Muret qui débutera demain dimanche 7 novembre pour se terminer le dimanche suivant.
Plus riche, plus dense, c’est difficile puisqu’en sept petits jours ce sont 44 films en avant-premières qui seront projetés avec l’opportunité de rencontrer certains de leurs réalisateurs.
Tout débutera donc ce dimanche, avec pas moins de sept films projetés dont à 15 heures « Tre piani » de Nanni Moretti, suivi à 17 heures par le très attendu « Madres paralelas » dernière création du très aimé Pedro Almodovar. Pour finir à 21h, par deux films « L’événement », Lion d’Or 2021 à Mostra de Venise, adapté du roman autobiographique d’Annie Ernaux. Et « Ouistreham » d’Emmanuel Carrère, adapté lui, du livre récit de la journaliste Florence Aubenas.
Dans les films qui seront accompagnés par leur réalisateur, on pourra ainsi voir ce lundi 8 novembre (à 18h) « Rien à foutre » en présence des réalisateurs Emmanuel Marre et Julie Lecoustre. Sélectionnée à la Semaine de la critique  à Cannes, cette comédie dramatique met en scène une hôtesse de l’air (Adèle Exarchopoulos) qui enchaîne une vie de fêtes et de fuite en avant. Jusqu’au jour où… Lundi toujours, (à 21h) « La place d’une autre » sera  présentée par sa réalisatrice Aurélia Georges. L’histoire d’une infirmière qui en 1914, prend l’identité d’une jeune femme qu’elle a vu mourir.
Mardi à 21h, place à « Lingui les liens sacrés » avec son réalisateur Mahamat Saleh Haroun. Présenté en compétition à Cannes, le film se déroule au Tchad, à N’Djamena. Maria, 15 ans qui vit seule avec sa mère Amina, est enceinte. Dans ce pays où l’avortement est condamné par la religion musulmane et interdit par la loi , la jeune fille et sa mère vont se lancer dans un combat qui semble perdu d’avance…
Mercredi ,  Fabien Gorgeart viendra partager « La vraie famille ».Interprété par Mélanie Thierry, Félix Moati, le film raconte l’histoire d’un enfant placé dans une famille d’accueil à l’âge de 18 mois, et dont le père biologique réapparaît pour ses 6  ans…
Jeudi,  Emmanuelle Bercot rencontrera le public autour de son film « De son vivant ».Interprété par Benoît Magimel, Catherine Deneuve et le docteur Gabriel Sara qui joue son propre rôle, l’histoire d’un homme condamné par un cancer incurable. Terrible, douloureux, puissant.
Samedi, 13 novembre, deux films seront accompagnés de leur équipe . À 17h « Sentinelle sud » présenté par son réalisateur Mathieu Gérault et à 21h « Zaï Zaî¨Zaï » adapté de la célèbre BD Fabcaro.
Mais ce n’est pas tout, loin de là : au programme de cette semaine très cinéphile , une pléthore de films très attendus : comme « Un héros » d’Asghar Farhadi (mardi 9 et vendredi 12), « La pièce rapportée » d’Antonin Peretjako, avec Anaïs Demoustier, Philippe Katerine (samedi 13 et dimanche 14), « Bad luck banging or loony porn », lauréat de l’Ours d’Or à la Berlinale (samedi 13), « Les promesses » avec Isabelle Huppert et Reda Kateb (mercredi 10), « L’histoire de ma femme », avec Léa Seydoux et Louis Garrel (dimanche 14) , « Les leçons persanes » (vendredi 12), « Murina », caméra d’Or à Cannes (vendredi 12) ou encore « Great freedom », Prix du Jury Section Un certain regard à Cannes (vendredi 12).                                                                                    Muret ?Un festival de films primés…

Festival du film de Muret, du dimanche 7 au dimanche 14 novembre au cinéma Véo de Muret. programme complet: festivaldufilmdemuret.fr 

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Festival de cinéma de Muret : découvrez les 44 films en avant-première – LaDepeche.fr
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *