Après une absence en 2020 pour cause de Covid, le Festival Séquence Court-Métrage revient ce mois-ci du 17 au 21 novembre à Toulouse et en Occitanie, et fête ses trente ans ! Plus d’une centaine de courts-métrages sur grand écran pour les grands et les petits à partir de trois ansun ciné-concert en ouverturedes tournages participatifsun spectacle et toujours l’envie de partager leur amour du court-métrage avec les spectateurs. L’équipe du festival vous en dit plus.

Pouvez-vous nous présenter Séquence Court-Métrage ?

L’association est née en 1991 à l’initiative d’un groupe d’amis passionnés par le court-métrage. À ce moment-là, ce format était presque absent du paysage culturel toulousain. Ils souhaitaient que ça change. Trente ans plus tard, l’objectif est toujours le même : faire découvrir plus largement des films courts pour tous les publics et sur grand écran !
Historiquement, le festival est présent dans plusieurs lieux à Toulouse (ABC, American Cosmograph, Cratère, Centre Alban Minville…) mais également dans un réseau de salles en région. Certains bénévoles qui sont toujours actifs aujourd’hui se remémorent avec émotion l’époque où ils faisaient le tour des cinémas de la région avec des piles de bobines argentiques dans leur camionnette !

Comment a évolué le festival au cours de ces trente éditions ?

Aujourd’hui, le court-métrage s’est démocratisé. Pourtant, il manque toujours d’espaces de diffusion face à une production toujours grandissante ! Depuis 2015, nous proposons un festival sur cinq jours avec des temps forts, des compétitions et des rencontres. À notre échelle, nous essayons de proposer des événements qui éveillent la curiosité et donnent envie de voir du format court. Cela peut passer par des séances à la croisée des chemins entre plusieurs disciplines. Cette année par exemple, nous avons monté un ciné-concert avec trois musiciens sur des films d’animation pour ouvrir la 30ème édition. Nous proposons également une séance avec la troupe d’impro la Ludi pendant la Nuit du Court, ou encore des collaborations avec d’autres festivals comme Marionnettissimo ou Girls Don’t Cry.

Un mot sur les films sélectionnés cette année

Nous pensions que la production allait diminuer avec l’année que nous venons de passer. Finalement, nous avons reçu autant de films que d’habitude, à savoir environ 1200 ! Après un visionnage assez intensif, les différents comités de sélections ont retenu une centaine de films diffusés dans différents programmes. Certaines sélections mélangent fiction, animation et documentaires, d’autres font le focus sur un genre ou une thématique.Nous avons coutume de dire que le court est un format qui offre plus de liberté que le long et ça se vérifie chaque année ! Outre leurs qualités scénaristiques, techniques ou esthétiques, nous plébiscitons avant tout des films qui nous surprennent par leur forme ou leur contenu.

Même si la programmation fait la part belle à la production nationale, elle ne se limite pas à nos frontières : vingt-neuf pays sont représentés dans les différentes sélections ! Avec les trois programmes de Compétition Internationale, vous pourrez par exemple découvrir des films tournés en Corée, au Canada ou en Suède mais également dans des pays que l’on voit plus rarement à l’écran comme l’Afghanistan, le Ghana ou la Macédoine.

Après l’annulation en 2020, cette trentième édition marque aussi notre retour à un festival entièrement en salles et nous en sommes ravis !

Vous êtes aussi très présents hors festival…

Séquence Court-Métrage est en effet une association active tout au long de l’année. Au mois de mars, nous relayons tous les ans la Fête du Court-Métrage, un événement national qui célèbre le format court sous toutes ses formes. À cette occasion, nous proposons des projections, ateliers, animations et rencontres pendant une semaine avec plusieurs partenaires.
Quand vient l’été, nous privilégions le grand air avec plusieurs séances de cinéma sous les étoiles en Occitanie, au Musée des Abattoirs, au Château de Pinsaguel, à Rieumes ou Salvagnac en 2021…
Nous proposons aussi des séances tout au long de l’année dans un réseau de salles en Occitanie et des séances plus ponctuelles avec différents partenaires quand l’occasion se présente comme par exemple avec Toulouse Polars du SudLe Printemps du RireLes Rencontres Ville & Handicap, avec qui nous organisons une programmation le 18 novembre.

Carine Trenteun


Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Festival Séquence Court-Métrage – 30e édition – Culture 31
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *