Durant ces dix jours une vingtaine d’intervenants représentant les métiers du cinéma animeront des cours de maître pour faire connaître leurs métiers et susciter des vocations. « Ce festival est monté en soutien au film de genre », explique Nanou Bresmal sa co-organisatrice avec Arnaud Le Gal, de l’association vannetaise Carpeta ». Il a pour objectif de faire du bassin d’Auray un pôle de création et de favoriser les rencontres entre professionnels et amateurs ». Ouvert vendredi 8 octobre par son parrain, l’acteur et producteur Pierre-Ange Le Pogam, il débutera par la présentation des courts-métrages primés en 2019. Une classe de production se déroulera le samedi 9 octobre et on parlera technique son, réalisation, casting, décoration, et maquillage le dimanche 10. Reprise le mercredi 13 avec la classe de la section vidéo du lycée Sainte Anne et présentation de combats scéniques avec Patrick Chauvin. Décor, montage et effets spéciaux seront au menu du samedi 16 avant la projection en soirée des courts-métrages en compétition du genre « Fantastique ». Ceux classés dans les listes « Noir c’est noir » et « Tranches de vie » seront présentés dans la journée de dimanche avant les votes, la remise des prix et une grande soirée festive. Les 27 films sélectionnés sur les 130 reçus se disputeront les prix du public et du jury ainsi que les prix amateur et professionnel. L’accès aux classes est gratuit et il en coûte 5 € pour visionner chaque liste de films. Une petite restauration sera disponible durant le festival. L’inscription notamment pour les classes est conseillée.

Pratique

Page Facebook A l’Assaut D Rues ou contact@alassautdesrues.fr

Source Google News – Cliquez pour lire l’article original

Lancement en octobre à Auray du premier festival du court-métrage – Le Télégramme
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *